La mode hippie revient en force

mode-hippie3

Le XXe siècle a vu une montée en puissance des États-Unis par rapport aux autres pays. Même les pays européens sont victimes des influences d’outre-Atlantique sur leur population. Si au départ le mouvement hippie n’avait pas d’idéologie politique ou économique, il s’avère qu’il a aussi servi comme arme pour la mondialisation malgré ses adeptes. Comment cela s’est-il passé et comment on l’adore de nouveau aujourd’hui ?

Origine de la mode hippie

Après la guerre, la société de consommation assiste à un renouveau de la mode. Le domaine du prêt à portée voit là une sorte d’évolution avec l’utilisation massive de matières synthétiques comme l’acrylique, le polyester et le polyamide. On assiste aussi à la participation de la femme dans la vie active, ce qui lui pousse à diminuer le temps préparation et de ménage dans le foyer, d’où l’achat de vêtements facile à entretenir, c’est-à-dire prendre le minimum de temps pour le lavage et le repassage. Il arrive même que les femmes ne changent pas de tenues, mais procède à un renouvellement de la garde-robe deux fois dans l’année.

mode-hippie2

Durant cette période, et comme aujourd’hui d’ailleurs, on peut voir la généralisation du port de jeans avec la montée en puissance du mouvement hippie. Votre vieux jeans n’est donc pas encore à jeter à la poubelle. Ce nouveau mode de vie voit aussi apparaître la mini jupe au cours de l’année 1962 par le biais de Mary Quant. C‘est une sorte de rébellion de la part des femmes pour contrer les codes vestimentaires rudes des années précédentes. La mode de la mini jupe est introduite par André Courrèges dans sa collection printemps-été de 1965. Cela marque la liberté pour le corps de la femme. A se demander que cette habitude et style de vie retrouve de plus en plus une vie chez la nouvelle génération, avec des attitudes rebelles et une expression du corps sans tabou.

L’évolution de la mode hippie

mode-hippie1

Entre les années 1960 et 1970, la mode était utilisée comme un moyen d’expression à part entière tout comme les manifestations ou les grèves. Le port de vêtement n’étant plus considéré comme un choix personnel, on pouvait rencontrer des gens portant des vêtements légèrement identiques hormis la couleur et quelques accessoires. Le mouvement hippie est suivi essentiellement par la génération engendrée par le baby-boom qui a pour idéologie la paix dans le monde, c’est-à-dire la cessation des guerres dans tous les sens du terme.

Ce mouvement mettait l’accent sur toutes les formes de liberté, dont la liberté de penser. Il n’y avait désormais plus de ligne qui sépare les femmes des hommes, aussi ces derniers commencèrent-ils à se faire pousser les cheveux et à porter des bijoux. Dans ce cas, si votre mari se met à cette mode, ne lui en voulez surtout pas. Toute manifestation était toujours accompagnée par des symboles de paix et d’amour.

La notion de liberté ne se limitait pas dans les actions, mais aussi dans l’aspect extérieur dont les vêtements qui étaient expressément et extrêmement colorés au point de tourner au ridicule aux yeux de la société. Donc, si comme eux vous croyez que les chaussures sont trop conventionnelles, optez pour les sandales qui sont aussi confortables.

Les années 60 et 70 sont les âges d’or du mouvement hippie. Ce mouvement pacifique s’exprime par le biais de tenus vestimentaires et de mode de vie particulier défiant ceux de l’époque de la guerre. En ce moment, avec l’envie de dévier le système, beaucoup de jeunes adoptent de plus en plus le style.

Soyez parmi les premiers à recevoir mes bons plans

laissez moi votre email et je vous tiendrai au courant de mes publications

je ne vais pas bombarder votre boite avec du spam ! vous pouvez vous désabonner facilement !